Les nœuds – granthis (blocages énergétiques)

Les granthis sont des nœuds ou des blocages énergétiques et physiques qui se trouvent dans certaines parties du corps empêchant la bonne circulation de l’énergie (prana) mais aussi qui déséquilibrent les organes se trouvant dans ces parties et sont un obstacle à l’éveil spirituel.

 Le premier nœud Brahma se situe au niveau du périnée et du bas ventre, concerne l’instinct de survie, la peur de la mort, le désir de procréer et la créativité. Les chakras qui correspondent à ce nœud sont Mooladhara et Swadhistana. L’attachement du corps physique et du territoire se vit à travers de ce nœud, la personne ne vit que pour les plaisirs de la vie et est trop dans le matériel. La créativité est nécessaire pour procréer afin de continuer la future génération.  Il y a toujours un désir d’être nombreux (avoir des enfants). L’être humain a toujours des désirs (des rêves) à réaliser (être un médecin, une ballerine, etc.), mais quand il ou elle ne peut pas les réaliser, il ou elle les réalise à travers les enfants. Quand ce nœud est débloqué, le détachement du corps et du territoire se développe, la personne se tourne vers le sacré, vers l’être. La personne accepte la mort parce que celle-ci fait partie intégrante de la vie et comprend que les enfants sont ici pour vivre leur vie, leur destin et non les leurs.

Le deuxième nœud Vishnu se situe au niveau du ventre et le cœur, les chakras qui correspondent sont Manipura et Anahata. Ce nœud concerne l’attachement aux émotions, à notre mental et aux gens qui nous entourent comme les parents, conjoints et enfants.  La peur d’être seul s’exprime ici, ainsi que cette course vers les émotions plaisantes et cette résistance envers les émotions déplaisantes, de là naîtront les actions et le cycle de la souffrance s’enchaîne. Nous sommes attachés et préoccupés par trop de choses et des personnes, et nous voulons être répondus en retour. L’attachement et la souffrance sont liés et égaux, plus le degré d’attachement est grand, plus la souffrance est grande. Défaire ce nœud peut nous aider à réaliser l’impermanence de toute chose, situation et émotion sortant ainsi de l’esclavagisme.  La personne se détache des émotions, de son mental, de toute situation et de ses êtres chers, acceptant les choses telles qu’elles sont et aimant de façon juste. La personne vit en harmonie avec le tout.

Le troisième nœud Rudra est situé au niveau de la gorge et concerne le chakra vishuddhi et ajna. Le sens du Je, du Moi et de mes connaissances intellectuelles s’expriment ici. Ce nœud représente l’attachement  à l’intelligence, aux connaissances supérieures et à l’intuition. La personne croit savoir tout connaître sans n’avoir jamais fait l’expérience. La personne est fière de ses connaissances, de ses discours, est en compétition avec tous et fait tout pour gagner. Tant que le « Je » est là, la réalisation spirituelle n’est pas possible. Quand ce nœud est débloqué la personne comprend que les connaissances existent et ont de la valeur que pour soi-même et non pour les autres, donc pas besoin de compétition ou de montrer sa supériorité en terme des connaissances.  La personne reste ouverte aux changements de la vie, la personne n’est plus individualiste et l’union avec le tout se réalise.

Mooladhara

Brahma (moola bandha)

Swadhistana

 

Manipura

Vishnu (Uddiyana bandha)

Anahata

 

Vishuddhi

Rudra (Jalandhara bandha)

Ajna

 

Swami Saranyananda