Quelles sont les bases du yoga thérapeutique? Les savez-vous?

thérapeutique

Avant de vous présenter les bases du yoga thérapeutique, je vous invite à lire le constat et la définition suivante pour avoir une idée plus claire sur le sujet :

Une pratique sécuritaire

Le yoga thérapeutique est à la mode, je vois de plus en plus d’articles et des vidéos de professeur.e.s de yoga thérapeutique qui font de graves erreurs d’alignement ou qui peuvent blesser les gens lors de l’utilisation des accessoires. Aussi, je vois de plus en plus des professeur.e.s de yoga qui dépassent la limite de leur champ de compétence, ce qui peut être dangereux pour la santé physique et psychologique de la personne et note qu’il y a des formateurs et formatrices en yoga, que pour différentes raisons, veulent surfer sur cette vague de popularité du yoga thérapeutique et commencent à donner des formations sur le sujet sans avoir ni l’expérience, ni les formations suffisantes pour le faire. Ce n’est pas parce qu’un formateur ou qu’une formatrice a de l’expérience pour former des professeurs de yoga qu’il ou elle a les études, la connaissance requise et l’expérience sur le terrain en yoga thérapeutique.

Après ce constat, j’ai donc voulu informer un peu plus les gens sur le yoga thérapeutique et ses fondements pour une pratique plus sécuritaire.

Tout d’abord, qu’est-ce que le yoga thérapeutique?

Le yoga comme tel est thérapeutique, puisqu’il a des bénéfices sur la santé globale de la personne.

Cependant qu’est-ce que le yoga thérapeutique? C’est un processus qui vise la réduction et la gestion des symptômes qui causent la souffrance; aide à prévenir la réapparition des causes sous-jacentes de la maladie; et à aller vers une amélioration de la santé et du bien-être grâce à l’application des enseignements et de la pratique du yoga. Ces pratiques inclus traditionnellement, mais ne sont pas limités à : asana, pranayama, méditation, mantra, chant, mudra, rituel, etc. Le yoga thérapeutique est l’application appropriée de ces enseignements et pratiques dans un contexte thérapeutique afin de soutenir une pratique de yoga cohérente qui augmente la conscience de soi de l’étudiant. Il cherche à améliorer la santé globale de l’individu. Il est une forme de thérapie complémentaire, ce n’est jamais une thérapie alternative; il peut donc accompagner les soins médicaux, mais ne peut jamais les remplacer. Il s’agit d’une discipline physique, mentale et spirituelle développée pour promouvoir le bien-être, la paix intérieure et la connaissance de soi.

Quelles sont les bases du yoga thérapeutique?

Le yoga thérapeutique se base sur quatre fondements à tenir en compte lors que vous cherchez un professeur ou une formation.

La première base est une connaissance de l’évolution des enseignements et de la philosophie du yoga, de sa pertinence et l’application au yoga thérapeutique. Qu’est-ce que le yoga? Quel est le but, le processus, les concepts de base? Étudier certains textes sacrés et leur relation au yoga thérapeutique. Une connaissance des perspectives du yoga sur les états, le fonctionnement et les conditions de l’esprit. Comprendre comment les corps (koshas) fonctionnent, leurs unions, qu’est-ce qui arrive quand ces corps sont débalancés? Et quel est leur but ultime? Comprendre le rôle de l’ego et comment il joue le rôle le plus important dans le développement des maladies ou tout autre déséquilibre. Qu’est-ce que la souffrance? Et comment celle-ci peut-être la source des maladies et des problèmes de santé. Qu’est-ce que la guérison selon le yoga?
Sans oublier les connaissances des fondements du yoga et de l’Ayurveda sur la santé et les maladies et leur relation au yoga thérapeutique.

La deuxième base est une connaissance de l’anatomie et de la biomécanique du corps. Il est important de bien connaître les parties du corps, les systèmes, les tissus, les os, la structure et leur position pour guider les personnes vers les bons exercices puisque les postures de yoga, le pranayama (exercices de maîtrise du souffle) ou autres aspects du yoga vont travailler le corps du plus grossier ou plus subtil. Une connaissance de la biomécanique et du mouvement en relation avec la pratique du yoga thérapeutique est tout aussi essentielle. Étudier les causes principales des pathologies, les systèmes qui y sont impliqués, les chakras, les granthis et les koshas concernés ou en déséquilibre, les séquences d’asanas, de pranayama, de relaxation et bien sûr les indications et les contre-indications. Sans oublier une connaissance de base des problèmes de santé mentale le plus courants, des troubles psychiatriques, leurs symptômes et les approches/interventions. Attention, tout ceci est pour pouvoir mieux aider la personne comme yoga thérapeute et non comme psychothérapeute.

La troisième base est une connaissance des postures et de tout autre exercice. Quel est l’objectif d’une posture, ce quoi qu’elle travaille, quels sont ses bénéfices et contre-indications pour ensuite être capable d’adapter la posture à la morphologie, à la constitution et au comportement de la personne. Donc, c’est d’avoir une connaissance approfondie des pratiques du yoga et de leurs effets thérapeutiques potentiels pour chaque condition, problème de santé, etc. Les pratiques peuvent inclure, mais ne sont pas limitées à asana (postures), pranayama (respiration régulée), techniques de méditation et de relaxation, etc. Aussi, une connaissance du côté énergétique, on peut parler des chakras, des koshas, de ida/pingala, des nadis et comment ceux-ci peuvent avoir un impact sur la santé et la maladie. Comprendre comment ceux-ci s’expriment dans le corps physique, émotionnel et mental quand il y a des déséquilibres, comment les rééquilibrer et comment ils forgent notre personnalité. Travailler sur ces plans, veut dire appréhender son être autrement aussi bien au niveau des sensations qu’au niveau des émotions dans le contexte de la vie de tous les jours.

La dernière base est une connaissance approfondie des principes éthiques reliés au yoga thérapeutique. Faire le parallèle entre les principes éthiques et les concepts similaires dans la tradition du yoga (par exemple : les yamas). Connaissance approfondie du champ de compétence du yoga thérapeutique, ce qui permet de discerner quand devrions-nous référer. Savoir ce qu’on peut faire et ne pas faire. Connaissance des lois et réglementations locales, provinciales ou même nationales applicables ayant un impact sur le travail du yoga thérapeute. Se former continuellement pour rester à jour. Être conscient de l’importance de sa pratique personnelle et du mentorat. Savoir quand et comment demander conseil à des collègues ou à des professionnels de la santé.

L’un des objectifs du yoga est le déconditionnement de l’esprit; celui-ci nous aide à vivre avec la maladie et avec la douleur, dans la paix et la sérénité, sans souffrance intolérable et dans un état de détente. On comprend que la maladie et les douleurs font partie de la vie, mais que nous avons le choix d’avancer et de ne pas nous identifier à elles.

Pour être un.e bon.ne professeur.e de yoga thérapeutique il faut une pratique personnelle quotidienne, mais le plus important, c’est de vivre la pratique pour l’enseigner à travers sa propre expérience et non pas seulement à travers l’expérience de l’autre ou des livres. Oui, les formations sont essentielles, il faut aller voir à la source; c’est bien de lire des livres, mais il faut aussi être guidé en personne, puisque les enseignements évoluent toujours. Il important de vivre le yoga, de guérir nos blessures intérieures afin de guider l’autre et de l’accueillir pleinement. Le yoga thérapeutique permet aux personnes malades ou en déséquilibres d’accepter la maladie et de s’en détacher; d’accepter aussi tout ce qui cause leurs souffrances. Il permet aux personnes de se reconnecter avec leur corps malade afin de s’en détacher et ainsi de s’en libérer. Il permet aux personnes de reprendre le pouvoir sur leur corps, sur eux et sur la façon dont ils vont vouloir vivre leur vie avec paix et sérénité.

Antonella Morun
Yoga thérapeute certifiée par C-IAYT et FFY.
E-RYT® 500 Yoga Alliance

Comments are closed.