Pouvez-vous lâcher prise? Voulez-vous lâcher prise? Comment?

Meditation

Récemment, dans un cours de yoga, j’ai parlé du prochain atelier que je vais donner sur la flexibilité, l’ouverture et le lâcher-prise et un groupe d’étudiants a commencé à partager leur expérience sur la difficulté d’être en mesure d’arrêter leur tourbillon mental et le stress émotionnel… en deux mots : lâcher-prise.

L’un d’eux m’a demandé d’élaborer un peu plus sur le sujet. J’ai commencé à expliquer que nous sommes capables de saisir un objet très lourd avec nos mains pour un moment, mais après une longue période de temps ce poids commence à affecter notre capacité physique, qui nous amène à relâcher et à laisser tomber l’objet.

Je continuais en expliquant que la même chose se produit avec les schémas de pensée, les patterns de comportement négatif, les sentiments d’impuissance, la souffrance, la colère, les dépressions, les doutes, les inquiétudes, les peurs ou même les effets négatifs quand on fait face aux difficultés dans la vie, comme la maladie, la vieillesse, la mort et la séparation, ou quand on cherche la stabilité professionnelle et l’acceptation sociale.

Donc, après un certain temps, nous sommes bien puisque notre corps est capable de faire face à ce genre de stress, mais après une longue période de temps cet état mental commence à affecter notre capacité physique, immunitaire et émotionnelle, on commence à avoir des problèmes de fatigue, d’insomnie, de santé, à bien récupérer et à guérir.

Après une pause de silence et regards expressifs, presque tous à l’unisson se sont exclamés « oui… mais ce n’est pas évident. » Oui, ce n’est pas aussi facile de se libérer de cette emprise, il y a une grande différence entre la décision de faire quelque chose physiquement (contrôler notre mouvement, laisser ou prendre un objet) et la décision de laisser aller une émotion.

Lâcher prise c’est un processus efficace pour se libérer des schémas de pensée qui continuent d’influencer négativement notre présent, notre bien – être et notre santé. Ces schémas de pensée et mode de vie sont le produit de notre propre expérience et perception du passé, sont profondément ancrés dans notre inconscient, sont un terrain fertile pour les attachements, les désirs et la souffrance et forgent notre personnalité.

Dans notre pratique du yoga, conscient ou inconsciemment, à travers des exercices de relaxation, des postures et des techniques de yoga, nous cherchons et faisons face aux racines de notre souffrance et nous passons par un processus d’acceptation de notre passé qui nous mène vers la guérison et le bien-être. C’est un processus où nous changeons la perception de ce que nous avons vécue dans le passée et l’influence négative que celle-ci a sur nous depuis long temps.

Pour mettre en pratique tout ceci, continuons à pratiquer et passons à la prochaine posture…

Je suis sûr que c’est évident pour la plupart d’entre vous, mais la pratique de yoga est une préparation pour la vie, un style de vie, ce n’est pas de bien faire ou de devenir bon dans les postures, cela n’a rien à avoir avec le culte de l’ego occidental, c’est d’utiliser la sagesse qui se développe et l’appliquer dans tous les aspects de notre vie.

Swami Saranyananda

Merci de nous avoir recommandé

Comments are closed.