Chirurgie esthétique et professeur de yoga

L’intention derrière le geste….

En lisant l’article de Rebecca Lammerson, je me suis identifiée avec son histoire, un professeur de yoga qui adore son métier et qui a des implants mammaires. Eh oui, moi aussi, j’ai des implants mammaires et cela depuis 2006. Depuis que j’ai eu l’opération, je me suis dit que j’allais être sincère et ouverte avec les gens, que je n’allais pas cacher la vérité. J’étais une personne insécure, qui a souffert l’abandon de son père à l’âge de 11 ans et qui a dû aider sa mère à passer à travers en l’aidant avec les tâches ménagères et autres activités connexes. Donc, l’adolescence n’a pas était facile, il y avait beaucoup de souffrance à l’intérieur de moi que je ne savais pas ni comment l’exprimer ni comment la guérir. Je n’aimais pas mon corps, je me trouvais grosse et toutes les autres filles étaient plus belles que moi. Je voyais dans mon corps plein des défauts et était incapable de voir sa beauté.

Cette souffrance m’a amené vers la recherche sans fin de la perfection, d’être aimée, reconnue et être le centre d’attention. Bien sûr c’est un cercle vicieux, tu veux plus et plus. Alors, j’ai commencé à aller au gym, m’entraîner pour avoir un corps parfait, étudier et avoir des notes parfaites, paraître parfaite et je me perdais et me perdais dans cette souffrance et j’étais convaincu qu’en ayant un corps parfait, des notes parfaites et une vie en apparence parfaite que j’allais être heureuse. C’est à ce moment que j’ai pris la décision de passer à l’acte avec les implants, j’étais sûre que cette décision allait me régler tous mes problèmes, j’allais être aimée, reconnue comme une fille parfaite. L’opération réussie, j’étais satisfaite, mais il y avait encore ce vide que je ne savais pas comment le remplir. Ce cercle vicieux m’a amené vers la fatigue chronique, pas capable de marcher ni de travailler, repos complet, mes muscles et mon mental étaient à bout de force tellement, je leur ai demandé.

Me trouvant avec ce problème de santé, j’ai pris la décision de changer ma vie, j’étais tannée et prête au changement. Le yoga, mais surtout la guidance de mon maître (parce que ça fait toute une différence) m’ont amené à identifier, à reconnaître, à comprendre et à accepter avec beaucoup d’amour les souffrances et ses sources. Il m’a guidé à travers ce changement intérieur qui n’a pas été facile où il y a eu beaucoup des pleurs, beaucoup d’action, mais aussi beaucoup de relâchement et de guérison. J’ai pris connaissance de mon être intérieur, j’ai appris à l’accepter, à le comprendre et à l’aimer.

Mon corps a beaucoup changé depuis 2008 j’ai pris 25 livres, j’ai rasé mes cheveux, j’ai des petites rides qui commencent à sortir. J’accepte les changements au jour le jour, j’aime mon corps tel qu’il est et je le célèbre. Le détachement du regard extérieur et des autres s’est installé en moi, j’ai compris et vécu que nous devons nous-mêmes nous reconnaître et nous aimer tels que nous sommes peu importe ce que les autres disent ou font, cela leurs regarde.

Nous avons tous dans notre passé pris des décisions qui ont eu des conséquences qui vont nous accompagner pour très longtemps, pour certains ça va être des tatouages, des cicatrices, le résultat d’avoir consommé de la drogue dans le passé et pour d’autre comme moi ça va être les implants. L’important, ce n’est pas de renier ou cacher l’expérience, mais bien de l’assumer, de la vivre et de voir ce que ces expériences nous laissent comme apprentissage. Je me sers aujourd’hui de cette expérience pour en parler ouvertement, peut-être cela pourrait aider ou inspirer quelqu’un qui chercherait à cacher sa souffrance par des chirurgies, par le port du maquillage 24 h sur 24 h ou par tout autre moyen. Toute action peut être positive, nous aider à évoluer et à grandir si on prend conscience, on l’accepte et faisons les changements nécessaires s’il le faut.

Aujourd’hui, je ne suis ni pour ni contre les chirurgies tout dépendra de l’intention derrière le geste et ceci s’applique à toutes les sphères de la vie, l’intention derrière le geste que nous faisons. Observons-nous, acceptons-nous telle que nous sommes et assumons chaque décision que nous prendrons avec beaucoup d’amour. Vivons le changement, soyons le changement, mais surtout vivons pleinement. Pour toutes les femmes que je côtoie, vous êtes belles telles que vous êtes, avec votre corps, votre visage et votre histoire, vous êtes toutes uniques alors célébrez!

Swami Saranyananda


Comments

Chirurgie esthétique et professeur de yoga — 3 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>